La saga éditoriale de Game Of Thrones

Commencée en 1991, l’œuvre de George R.R. Martin a pris une ampleur inattendue au fil des années et de son succès grandissant. De New York à Dijon, retour sur une aventure littéraire sans précédent.

Tout commence par un rêve. Celui d’un loup géant, retrouvé mort par cinq enfants qui recueillent autant de louveteaux. Nous sommes à l’été 1991. George R.R. Martin est au chômage depuis peu. La cause: l’arrêt brutal de la série télévisée La Belle et la Bête, pour laquelle il travaillait. Martin est déjà un écrivain de science-fiction reconnu. Il est lauréat de plusieurs prix littéraires prestigieux. Mais son dernier roman, Black and White and Red all Over, rédigé dans les années 1980, n’a jamais trouvé preneur. Rendu à l’inactivité, il se lance dans la rédaction d’un nouveau roman de SF qu’il compte nommer Avalon. Jusqu’à ce rêve, cette vision qui va le hanter.

J’ai su alors que je devais ranger Avalon dans son tiroir, confiera l’auteur quelques années plus tard. Que cette histoire de fantasy m’avait capturé. Quand j’ai commencé à dessiner les premières cartes, j’ai compris que j’étais définitivement perdu. En quelques semaines, il achève ainsi les premiers chapitres de ce qui deviendra A Song of lce and Fire. Traduction: Un chant de glace et de feu. Cependant il ne sait pas trop où cela va le mener. Une courte nouvelle, une novella, un roman? D’un chapitre à l’autre, l’ampleur se précise. Ce sera une volumineuse trilogie. Trois fois 800 pages dans lesquelles s’entremêlent les destins de plusieurs familles. Elles s’entre-tuent pour la conquête du pouvoir à Westeros, terre imaginée par l’auteur.

Le projet est enfin en route

J’avais Tolkien et le Seigneur des Anneaux comme modèles. Il me semblait donc logique d’envisager une trilogie. J’avais aussi l’idée d’une structure semblable: réunir tous les personnages au début dans un même endroit. Fondcombe pour Tolkien, Winterfell pour moi. Avant de les disperser, puis de les rassembler à nouveau vers la fin.Le projet est lancé, mais l’écriture est un travail à long terme. En effet, il faut pouvoir assurer sa subsistance quotidienne. En 1992, George R.R. Martin met un peu de côté la rédaction de son roman épique pour retourner à Hollywood. Il y tourne le pilote d’une nouvelle série pour ABC, Doorways, qui ne se fera finalement jamais. Toutefois, à la fin de l’année 1993, il peut déjà envoyer à ses agents, un premier synopsis de la saga.

Ainsi que les treize chapitres initiaux, soit près de 170 pages, ce qui dénote un travail déjà relativement avancé. Dans le milieu éditorial new-yorkais, ce nouveau projet fait l’effet d’une petite bombe. Le pitch ne tarde pas à faire le tour des grandes maisons. Six d’entre elles se montrent intéressées et font des premières offres. Deux iront aux enchères pour rafler la mise. Ce qui permettra à l’auteur de se libérer des contraintes matérielles et de se remettre à l’écriture de son roman. D’autant que ce dernier a déjà été profondément modifié par rapport au synopsis original. En effet, il gagnera encore en longueur et en densité. Le premier volume prévu, bien trop gros pour être publié tel quel, doit être divisé en trois romans. «L’histoire a grandi au fil de l’écriture », concédera-t-il, au moment de livrer son manuscrit de 1088 pages.

Apparition Du 1er tome aux États-Unis et en Angleterre

Le 6 août 1996, le premier tome de A Song of Ice and Fire, baptisé A Game of Thrones, paraît. Il sort en même temps aux Etats-Unis chez Bantam, une division du prestigieux Random House. Et en Angleterre, chez Voyager. Un département de Harper Collins, l’éditeur historique de Tolkien. Mais les critiques des journaux nationaux boudent le livre, à quelques exceptions près.

Le Washington Post vante ainsi la portée épique de l’œuvre. Malgré des personnages unidimensionnels et une imagerie moins que mémorable. La communauté fantasy se montre nettement plus enthousiaste. Attirée par un commentaire éclairé de Robert Jordan. Ce dernier étant l’auteur star de La Roue du temps, mis en exergue sur la couverture. Voici ses mots: « Ce livre vous attrape et ne vous lâche pas. C’est brillant ». Ainsi qu’un récit intitulé Blood of the Dragon. Cet œuvre regroupe les chapitres autour de Daenerys. En 1997 elle rafle le prix Hugo du meilleur roman court.

Game of Thrones saison 7 est en diffusion

La date de sortie de la Saison 7 de GOT est prévue dans quelques jours. Beaucoup de personnes sont pressés et n’en peuvent plus d’attendre. Nous avons une astuce pour avoir accès aux épisodes de la saison 7 avant l’heure. Figurez-vous que la saison entière a été fuité sur internet. Je ne vous en dis pas plus mais si vous êtes intéressés, c’est simple. Il suffit de vous rendre sur Game Of Thrones Saison 7 Streaming. Si vous aimez cette astuce, pensez à partager notre site sur vos réseaux sociaux préférés.

Êtes-vous excité avec les derniers Games of Throne 7 vous pouvez trouver quelques informations ici comment vous pouvez le regarder en ligne


Leave a Reply

Your email address will not be published.